Blender

Présentation

Blender est un outil qui permet la modélisation de scènes 3D. Je parle de scènes au sens que Blender est capable de générer non seulement des objets, mais aussi des éléments complets tels que des vidéos d’animation.

Dans notre usage, c’est surtout l’aspect modélisation 3D qui va retenir notre attention, en nous proposant de nombreux outils.

En résumé :

  • Blender est un logiciel gratuit et libre,
  • C’est un logiciel performant,
  • Il est très léger (environ 20 Mo),
  • Il est multiplate-forme (Windows, Linux, Mac),
  • Il est hélas un peu difficile d’utilisation au début.

La seule solution pour progresser sera l’envie et la motivation !!!

Installation

Rien de plus simple : il suffit de télécharger le logiciel sur le site de l’éditeur, en choisissant la version adaptée à votre OS    :    Site de l’éditeur

A la fin de l’installation, vous devez tomber sur l’écran suivant :

Des menus et des boutons partout et un logiciel en Anglais.

Il est conseillé de laisser le logiciel en anglais, car il existe beaucoup de tutoriels en anglais.

Présentation de l’interface

La fenêtre principale peut-être décomposée en plusieurs fenêtres.

La barre de menus

Comme tout logiciel, Blender dispose d’une barre de menus, à partir de laquelle vous allez pouvoir ouvrir, sauvegarder, etc. Rien de bien particulier.

La fenêtre 3D

Cette fenêtre est le cœur  de Blender, un espace dans lequel on modélisera nos objets en 3D.

Une particularité : elle dispose de 2 volets. Le premier volet est affiché à l’ouverture de Blender : le Tool Shelf (étagère à outils).

Pour voir le second volet, il faut aller en bas à gauche de la fenêtre, et cliquer sur le bouton View. On peut ainsi accéder au volet Properties qui donnera des informations sur la scène.

Remarque importante : Blender dispose de nombreux raccourcis. Ici N et pour accéder directement aux 2 volets.

La barre de temps

Cette TimeLine permet de se déplacer dans le temps, lorsque que l’on utilise Blender comme outil d’animation. Cette fonction ne sera pas abordée ici, car nous n’utiliserons Blender que comme modeler.

Outliner

Cette fenêtre liste l’inventaire des objets sur la scène. Utile surtout lorsque l’on manipule beaucoup d’élément.

La fenêtre des boutons

C’est une fenêtre qui sera très utilisée, pour la simple raison qu’elle se présente comme assez complexe.

Cette fenêtre est divisées en menus, qui sont eux-mêmes divisés en onglets, chaque onglets contenant des paramètres. A découvrir par vous même en fonction de vos besoins ( et de votre curiosité).

Les vues

Dès que l’on aborde la 3D, il est important de bien maîtriser l’outil afin de se pouvoir se déplacer dans l’espace pour observer l’objet. Ci-dessous, les raccourcis clavier (à retenir).

Les bases indispensables

Je parlerais ici uniquement du minimum à connaître pour survivre et pouvoir rapidement modéliser une pièce simple.

Le curseur 3D

Contrairement à de nombreux logiciels, la sélection d’un objet se fait à l’aide du clic droit de la souris, simplement parce que le clic gauche est réservé au positionnement du curseur 3D.

Ce curseur est un point de l’espace qui va servir de référence pour les opérations de création ou de déplacement des objets. On pourra par exemple mettre en rotation un objet, non pas sur lui-même,mais autour du curseur. Le plus important à retenir pour nous est que tout objet créé le sera à la position du curseur.

Translation, Rotation, Mise à l’échelle

Un Widget est disponible pour réaliser facilement ces opérations.

Lorsque le bouton représentant les 3 axes (celui de gauche) est enfoncé, le widget est activé.

La flèche active le mode translation.

L’arc de cercle active le mode rotation.

Le petit carré (bouton le plus à droite) permet la mise à l’échelle.

Raccourcis : Vous pouvez aussi, avec l’habitude utiliser les raccourcis (pour les déplacements), R (pour les rotations ) et S (pour la taille).

Mode Objet – Mode édition

Nous disposons aussi de 2 modes : le mode Objet et le mode Edition.

Dans le mode Objet, toutes les opérations (taille, déplacement) concerne l’objet. Ce mode est actif lorsque les contours de l’objet sous en orange.

Dans le mode Edition, l’objet apparaît totalement en orange, les arêtes et les points de l’objet apparaissent.

A partir de ce mode, on va pouvoir sélectionner chaque point de l’objet pour effectuer les modifications souhaitées.

Astuce :  La sélection d’un point se fait par un clic droit. Pour sélectionner plusieurs points, il suffit de maintenir la touche Shift . Le raccourci A permet de sélectionner tous les points de l’objet.

Un mot sur le rendu d’une scène

Juste un petit mot sur cette fonctionnalité de Blender, qui reste pour nous hors périmètre. Nous n’aurons pas besoin de cela pour modéliser un objet et préparer son fichier d’impression.  Blender est capable de générer une image réaliste de notre objet, en gérant un ou plusieurs éclairages, et en positionnant une caméra.

Blender génère tout seul les zones d’ombres, apportées par la position de l’éclairage. La position de la caméra donnera la notion de focale…

Les modes d’affichage

En modélisation, il peut-être intéressant de visualiser l’objet en transparence. Blender propose 6 modes d’affichage. Nous utiliserons principalement les modes Solid et Wireframe , accessibles directement par le raccourci Z.

Projection Orthonormée ou Perspective

La vision en perspective est la plus réaliste : plus on regarde de loin, plus les objets deviennent petits.

La vision orthonormée sera elle plus utile d’un point de vue “technique”, car elle permet de dessiner plus précisément. Elle sera à utiliser pour modéliser les formes de pièces techniques par exemple (mais il vaudrait mieux dans ce cas utiliser FreeCAD !).

On bascule d’un mode à l’autre par le raccourci 5.

La boite et le cercle de sélection

Ces 2 outils importants vont nous permettre de sélectionner des ensembles de points. Les raccourcis respectifs sont B et C.

Un exemple simple : vous avez besoin d’une demi-sphère…

A) on ajoute une sphère, on passe en mode Edition puis en mode filaire (Z)

 

 

 

 

 

 

B) on désélectionne tous les points (A) et on active la boite de sélection (B) sur la partie inférieure de la sphère.

C) On tape sur Supp puis choix Vertice. Voici une belle demi-sphère.

Le cercle de sélection permet de faire la même chose d’une manière plus puissante, dans l’espace.

Les calques

Blender met à disposition 20 calques. Ceci est utile lorsque beaucoup d’objets sont utilisés. Il faut par contre garder à l’esprit que seul le calque en cours est affiché en mode rendu.

Le panneau de contrôle se trouve en bas de la fenêtre 3D, en mode Objet.

La sélection du claque actif se fait simplement en cliquant sur la case désirée.

Pour déplacer un objet d’un calque vers au autre, il suffit de sélection l’objet (clic droit), de taper M et de choisir le calque destination.

Exemple pratique : Modélisation d’une table

La table est l’exemple très souvent repris dans les tutos, parce que c’est un objet que tout le monde connait, et que sa modélisation dans Blender permet de revenir sur les quelques outils présentés ici.

1 – Forme de base

La table est composée d’un plateau. Le plus simple est de prendre un cube (élément primaire dans Blender), que l’on va aplatir.

Mode Objet –> Mode Size –> Action sur la flèche Bleue.

Astuce : En maintenant la touche Ctrl appuyée, on a une indication précise du facteur d’échelle (ici, j’ai choisi une échelle de 0.1 par rapport à la taille initiale).

2 – Les pieds

Pour les pieds, on va pratiquer une extrusion (comme avec FreeCAD). On va commencer par créer les surfaces à extruder.

Vue de dessus (touche 7) –> Mode Edition –> Affichage Wireframe (Z)

Boite de sélection (B) –>  Extrusion (E) –> Ctrl –> Déplacement de 2

Désélectionner les points (A) et répèter les mêmes opération sur les 3 autres côtés. Repasser en mode Solid (Z).

Vous devez arriver à cela.

On va maintenant sélectionner les faces de base des pieds. En bas de la fenètre 3D, il faut cliquer sur le petite icône représentant un cube avec une face colorée ( à noter que cette boite permet de configurer le mode de sélection : point, segment, face).

On se positionne en vue de dessous (jusqu’à preuve du contraire, les pieds sont sous la table !) : Ctrl + 7. On sélectionne les 4 surface aux coins (Shift + Clic droit).

On passe ensuite en vue de face (1) et on extrude les pieds (E).

3 – Enregistrement

Pour enregistrer l’objet, il faudra passer par les étapes de Rendu.

Mais pour nous, qui souhaitons avant tout imprimer en 3D (c’est bien l’objectif initial), nous pouvons dès maintenant exporter l’objet directement au format .stl, pour l’utiliser par exemple dans Cura.

Conclusion

Pour dessiner cette table, j’aurais bien entendu utilisé FreeCAD !

Mais dès que l’objet souhaité n’est plus d’une géométrie “mécanique”, Blender devrait vous permettre de trouver la solution…

 

 

 

Translate »